^


Assurance de prêt, comment économiser ?


Article publié le 25/06/2018

Assurance de prêt, comment économiser ?

Lorsque vous souscrivez à un emprunt immobilier, il est associé à une assurance emprunteur. Cette assurance protège la banque et le client contre les défauts de paiement. Les sommes en jeu sont importantes et l’assurance met à l’abri la banque et l’emprunteur des imprévus qui pourraient empêcher temporairement le paiement des échéances. L’acquéreur et ses héritiers évitent le risque de saisie du bien et la banque est couverte en cas de difficultés passagères de son client. Regardons en détail les tenants et aboutissants de l’assurance emprunteur et les possibilités qui vous sont offertes en tant que souscripteur.
 


Que couvre l’assurance emprunteur ?

 
L’assurance emprunteur couvre les défauts de paiement des échéances tout au long de la durée du prêt immobilier. Si un évènement vous empêche de rembourser vos mensualités, l’assurance prend le relai. Les garanties sont listées dans le contrat. Elles couvrent la plupart des évènements susceptibles d’entraîner une rupture dans les paiements. En voici une liste non-exhaustive, fournie par le site hyperassur.com dans son dossier sur comment comparer les assurances emprunteurs :
- La garantie décès
- La garantie de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)
- La garantie invalidité permanente totale (IPT)
- La garantie invalidité permanente partielle (IPP)
- La garantie incapacité temporaire de travail (ITT)
- La garantie perte d’emploi
 
Le montant de la garantie et la durée de remboursement de l’assurance sont définis par le contrat. 
 
 

Le choix au départ puis chaque année

 
La souscription à l’assurance emprunteur s’établit lors de la contractualisation du prêt. Votre banquier vous proposera naturellement sa formule d’assurance, généralement à un tarif peu compétitif. En tant qu’emprunteur vous pourrez vous sentir quelque peu obligé de souscrire à cette assurance auprès de votre banque. Il faut savoir que votre conseiller bancaire se rémunère essentiellement sur les services annexes, plus que sur le prêt lui-même. Il a donc tout intérêt à vous convaincre de souscrire à son assurance. Dans les faits, la loi vous laisse toutefois totale liberté de choisir votre assurance de prêt immobilier. Vous pouvez donc initier un prêt immobilier auprès d’une banque et le couvrir via une assurance auprès d’une autre banque, d’un assureur spécialisé ou d’un courtier. 
 
Vous avez souscrit à une assurance de prêt auprès de votre banque, pour faciliter l’acceptation du crédit ou toute autre raison, mais vous souhaitez aujourd’hui en changer ? Aujourd’hui, grâce à la loi Sapin 2, les emprunteurs peuvent résilier annuellement leur assurance de prêt pour en changer. La seule obligation est d’en faire la demande à minima 2 mois avant la date anniversaire du prêt et de substituer l’assurance par une formule offrant des garanties similaires.

 

Bien comparer les assurances emprunteur

 
Le coût d’une assurance de prêt dépend de divers facteurs dont le délai de carence d’activation des garanties, la répartition du risque entre les co-emprunteurs, les plafonds de remboursement, les exclusions, la fourniture d’un éventuel questionnaire médical. Ces prestations sont à comparer, tout autant que le tarif lui-même. Ce dernier peut peser jusqu’à 20% d’une mensualité de prêt immobilier. Rapporté au montant de l’emprunt la prime peut ainsi peser 0,40% du capital emprunté. Sur un prêt de 200000€ cela représente 800€ par an, soit 16000€ sur une durée de 20 ans. En faisant jouer la concurrence cette somme peut être divisée par deux

Par Frédéric BILLOT










Découvrez vite le premier site de produits financiers : des offres exclusives pour vos produits bancaires et vos assurances, des conseils adaptés à votre situation, une offre de parrainage exclusive !

Copyright @2018 Finansemble.fr. Tous droits réservés. Avertissement légal.