^

FCPI et FIP

FCPI et FIP


Accompagner le développement de sociétés non côtées vous intéresse ?

 

Vous pouvez ainsi souscrire à des parts de FCPI ou de FIP qui vous permettent de réduire votre impôt sur le revenu ou votre ISF.

Avant de vous lancer, examinez bien les conditions d'un tel investissement risqué et à long terme !

 



Caractéristiques

FCPI et FIP : Caractéristiques



Qu'est-ce que c'est ?


Les FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) et FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Innovation) sont des OPCVM permettant aux particuliers d'investir dans des sociétés non côtées (capital risque).

 

L'actif collecté doit être investi à 70 % minimum :

  • Pour les FIP, dans des PME non côtées situées dans 4 régions limitrophes, employant moins de 250 salariés, dont au moins 10% de jeunes entreprises de moins de 5 ans ;
  • Pour les FCPI, dans des PME innovantes, employant moins de 2.000 salariés, soumises à l'impôt sur les sociétés et ayant leur siège dans un pays de l'Union Européenne.

Les 30% (maximum) restant peuvent être investis librement par le gestionnaire (actions, obligations, monétaires, ...).

 

Ces fonds, risqués par nature, s'inscrivent dans un horizon de placement à long terme. Les parts sont bloquées pendant 5 ans minimum. De nombreux fonds proposent des durées minimum de 8 ans, parfois prorogeables jusqu'à 10 ans. Ce sont des produits qui s'adressent à des investisseurs avertis souhaitant diversifier leur portefeuille.

 

Les FCPI et FIP bénéficient d'une fiscalité attractive.


Comment ça marche ?


Performance

 

Les performances des FCPI et FIP dépendent de la valorisation des PME dans lesquelles ils sont investis. Ces performances sont très variables d'un fonds à un autre. 

 

Fiscalité

 

Réduction d'impôt sur le revenu :

Les montants investis dans un FIP ou un FCPI, sur une durée de 5 ans minimum, donnent droit à une réduction d'impôt sur le revenu de 18%. Cette réduction est plafonnée à 2.160 € pour une personne seule et à 4.320 € pour un couple (le plafond des niches fiscales étant de 10.000€). L'investissement maximum conseillé est ainsi de 12.000€ pour un célibataire et de 24.000€ pour un couple.

 

Réduction d'ISF :

Les montants investis dans un FCPI ou un FIP donnent lieu à une réduction d'ISF de 50% de la part du fonds investi dans les PME. Cette part devant être au minimum de 70%, la réduction finale est au minimum de 35%. En général, les politiques des fonds visent à atteindre une réduction de 40 à 50% du montant investi.

 

Imposition des plus-values :

Les plus-values réalisées sur les parts de FCPI ou de FIP sont exonérées d'impôt. Elles sont uniquement soumises aux prélèvements sociaux (15,5%).

 

Durée

 

La durée minimale requise pour bénéficier des avantages fiscaux est de 5 ans.

 

Risques

 

Les FIP et FCPI appartiennet à la catégorie des fonds communs de placement à risques. Ils sont principalement investis dans des entreprises non cotées en bourse, qui présentent des risques particuliers. L'investissment dans un FIP ou un FCPI présente donc un risque de perte en capital élevé.

Quelles conditions ?


Tout particulier peut souscrire à des parts de FCPI ou de FIP après avoir bien pris connaissance de leur nature et du risque encouru.

Les FCPI et FIP sont en effet des produits risqués. Les parts doivent être conservées entre 5 et 10 ans et le capital n'est pas garanti.

 

 

 


Les démarches ?


Les FCPI et FIP sont des produits distribués par les établissements bancaires, les conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) ou les sociétés de gestion.

 

Après la période de souscription, les fonds sont fermés. Il n'est pas possible de racheter ses parts avant 5 ans minimum sauf cas particuliers (licenciement, invalidité ou décès du souscripteur ou de son conjoint).

 

Les versements ne sont possibles que lors de la période de souscription.

Pour la réduction d’IR, la souscription doit être effectuée avant le 31 décembre de l’année précédente.
Pour la réduction d’ISF, la souscription doit être effectuée avant le 31 mai pour les patrimoines inférieurs à 3 millions € et avant le 15 juin pour les patrimoines supérieurs à 3 millions €.

 

Avant toute souscription, il est recommandé de prendre connaissance du « document d'information clé pour l'investisseur (DICI) » remis par l'intermédiaire financier et de vérifier l'adéquation du ou des fonds avec sa situation personnelle et ses besoins.

 

 


Bon à savoir


La quote-part de la souscription investie par un FCPI ou un FIP dans des sociétés éligibles sort de l’assiette de l’ISF pendant toute la durée de vie du fonds.

 

Le FIP Corse bénéficie d'une fiscalité particulière plus avantageuse. La réduction d'impôts sur le revenu s'élève à 38 % des montants investis (soit 4.160 € de réduction maximum pour une personne seule).

 

Les frais sur les FIP et FCPI varient selon les offres du marché.

Les frais d'entrée ou de sortie en cas de cession anticipée sont facultatifs et peuvent être négociables.

Les frais de gestion, prélevés annuellement, sont obligatoires.



Nos offres du moment

Nos offres FCPI et FIP du moment











Devenir Membre

Consultez les avis de la communauté.

Fiscalité de l'assurance vie ? 9 réponses 6 September à 15:48
Quelle est la différence entre une assurance vie et une assurance décès ? 10 réponses 21 September à 11:13
Quel est le meilleur produit de défiscalisation ? 27 réponses 28 July à 9:38
Meilleur placement plaisir ? 35 réponses 28 December à 22:55
Remboursement credit logement ? 24 réponses 4 March à 13:01
placement retraite 4 réponses 14 June à 9:59
Quelle sécurité avec le crowdfunding ? 6 réponses 29 November à 17:53
LIVRET A 3 réponses 1 September à 17:35
Déclaration ISF : valorisation des SCPI 4 réponses 2 June à 11:04
Que faire face au Brexit ? 5 réponses 7 July à 16:53




Découvrez vite le premier site de produits financiers : des offres exclusives pour vos produits bancaires et vos assurances, des conseils adaptés à votre situation, une offre de parrainage exclusive !

Copyright @2017 Finansemble.fr. Tous droits réservés. Avertissement légal.