^

Assurance décès / invalidité

Assurance décès / invalidité


Prendre une assurance décès, c'est prévoir l'avenir de ses proches plus sereinement !

 

Grâce à cette assurance, vous pourrez garantir à vos proches la protection financière nécessaire en cas de besoin tout en choisissant les risques que vous souhaitez couvrir (invalidité, perte d'autonomie, incapacité...)



Caractéristiques

Assurance décès / invalidité : Caractéristiques



Qu'est-ce que c'est ?


L’assurance décès sécurise l’avenir du bénéficiaire, en général le conjoint, en cas de décès de l'assuré

L'assureur s'engage en effet à verser suite au décès de l'assuré un capital déterminé au bénéficiaire désigné dans le contrat.

Le capital est versé sous la forme d'une prime unique et / ou périodique.

La rente éducation permet aux enfants de l'assuré de poursuivre leurs études en bénéficiant d'un revenu.

 

Il existe 2 types de contrat : 

  • L'assurance temporaire
  • L'assurance vie entière

 

Dans le cadre de l'assurance temporaire, le capital assuré n'est versé au bénéficiaire que si le décès de l'assuré survient avant une date ou un âge déterminé. Les fonds ne sont pas restitués si l'assuré est toujours en vie au terme du contrat. Le contrat est dit "à fonds perdus".

L'assurance vie entière est souscrite pour une durée indéterminée.

Ce contrat peut être souscrit à titre individuel ou collectif.

 

En complément de l'assurance décès, l'assurance invalidité aide l'assuré à maintenir son niveau de vie après un accident ou une maladie invalidante. 

L'assuré qui n'est plus en mesure de travailler bénéficie d'indemnités journalières qui lui permettent de maintenir ses conditions de vie.

 

Les établissements qui octroient des prêts immobiliers imposent en général à l'emprunteur de souscrire un contrat d'assurance décès invalidité. Pour plus de détails, cf. fiche "assurance emprunteur".

 


Comment ça marche ?


Le montant des cotisations versées dans le cadre d'un contat d'assurance décès varient selon l'importance du capital versé aux bénéficiaires au décès de l'assuré, le sexe, l'âge et l'état de santé de l'assuré. La profession de l’assuré et son lieu de domicile sont pris en compte dans la tarification de l’invalidité et de l’incapacité.

Le tarif peut être fixe ou évolutif avec l’âge.

 

En fonction des garanties ou options souscrites, l'assuré ou les bénéficiaires peuvent bénéficier de versements sous la forme de :

  • capital en cas de décès ou de Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA)
  • rente éducation
  • rente de conjoint
  • capital supplémentaire en cas de décès ou de PTIA
  • capital en cas de survenance d’une maladie redoutée

La rente éducation, par exemple, sera versée aux enfants qui font des études et cela jusqu’à leurs 26 ans, en général.

 

En complément des montants versés par la Sécurité Sociale, certains contrats couvrent l'incapacité et l'invalidité.

En cas d’incapacité totale de travail (ITT), des indemnités journalières sont versées après une période de franchise et pendant toute la durée de l’incapacité (1 095 jours maximum). Cette couverture est limitée dans le temps (60 ou 65 ans de l'assuré). 

En cas d'invalidité permanente partielle (taux compris entre 33 et 66 %), la rente versée à l'assuré est proportionnelle aux taux d'invalidité. La rente est versée en totalité si l'assuré est en Invalidité Permanente Totale (taux suéprieur ou égal à 66 %). 

 


Quelles conditions ?


Le souscripteur du contrat d'assurance doit avoir la capacité juridique de souscrire à un contrat (les mineurs ou majeurs sous tutelle ne peuvent souscrire seuls à une assurance décès) et respecter les limites d'âge imposées par l'assureur.

 

S'il est différent du souscripteur, l'assuré doit être âgé de plus de 12 ans et ne doit pas être sosus tutelle.

Il doit exprimer obligatoirement son consentement à la souscription du contrat. Cet accord doit être rédigé par son représentant légal si l'assuré a entre 12 et 16 ans.  


Les démarches ?


La souscription d'un contrat d'assurance décès requiert des formalités médicales qui s'ajoutent aux démarches classiques.

Les formalités médicales démandées varient. Un médecin ou le souscripteur peut remplir, selon le cas, le formulaire.

 

A partir d'un certain montant de capital assuré (par exemple : 200 000 euros), le souscripteur doit réaliser des examens médicaux qui préciseront son état de santé (prise de sang, test urinaire, electrocardiogramme, ...). 

Les frais d'examen sont généralement pris en charge par la Compagnie d'assurance.


Bon à savoir


Si vous êtes déjà assure mais souhaitez résilier votre contrat et souscrire a une offre plus intéressante ou plus adaptée a vos besoins, renseignez vous sur les démarches à effectuer.

 
Si à la suite d'une maladie ou d'un accident, vous vous trouvez en invalidité permanente et totale (IPT), c'est à dire que votre invalidité est d'au moins 66%, certains contrats d'assurance décès vous verseront par anticipation le capital décès souscrit.


Il est indispensable d'être aussi précis que possible et de ne rien dissimuler à l'assureur lors de la souscription d'un contrat décès invalidité. L'assureur peut en effet exclure tout risque non connu et ainsi ne pas payer le capital dû.
Sachez enfin qu'il est parfois possible voire obligatoire de souscrire à un contrat de prévoyance collective au sein de votre entreprise.


Consultez les avis de la communauté.

Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:29
Mr. 0 réponse 2 January à 1:30




Découvrez vite le premier site de produits financiers : des offres exclusives pour vos produits bancaires et vos assurances, des conseils adaptés à votre situation, une offre de parrainage exclusive !

Copyright @2019 Finansemble.fr. Tous droits réservés. Avertissement légal.